Top infos


Warning: mysql_fetch_array() expects parameter 1 to be resource, boolean given in /home/sporteli/public_html/single.php on line 159
Aucune info pour le moment
Use your own screenshot.

   14-01-2017    Comments (0)

Gabon: José Antonio Camacho, la CAN 2017 à la sauce Euro

Le Gabon va organiser sa première Coupe d’Afrique des nations comme seul pays hôte, après celle en collaboration avec la Guinée équatoriale en 2012. Pour l'épreuve de cette année, les Panthères auront pour entraîneur, l’Espagnol José Antonio Camacho, qui est arrivé le 2 décembre 2016. Un pari pour les Gabonais, car José Antonio Camacho n’a jamais entraîné une équipe africaine.

 Un mois pour préparer une Coupe d’Afrique des nations à domicile, voici le pari qu’a eu l’entraîneur espagnol des Panthères, José Antonio Camacho. Pourtant le technicien, qui est passé par le Real Madrid en Espagne, Benfica au Portugal, ou encore par la sélection espagnole et la chinoise, ne se montre guère impressionné et disputera cette CAN comme un Euro.

 

José Antonio Camacho, le Mondial et l’Euro comme références

 

En conférence de presse ce vendredi 13 janvier à Libreville, José Antonio Camacho a confirmé que la CAN peut être comparé au championnat d’Europe, ce qui le conforte dans sa méthode de travail. « J’ai l’expérience d’avoir joué en tant que joueur et en tant qu’entraîneur des Coupes du monde et des Championnats d’Europe. Mais c’est la première fois que je vais participer à une Coupe d’Afrique des nations. Je pense que la CAN est une compétition que l’on peut comparer à l’Euro, car l’équipe qui joue à la maison, par exemple, a toujours plus de pression. Dans cette épreuve, on aura l’obligation d’aller chercher les points pour passer à la phase suivante. Je pense que mon expérience sera importante », ajoute José Antonio Camacho.

 

L’entraîneur assure que sur le fond, la compétition est la même et que les intérêts des joueurs sont similaires : « Je ne crois vraiment pas que la différence soit énorme entre la CAN et l’Euro. En Europe ce sont des sélections européennes, ici ce sont des sélections africaines. Mais dans le fond, c’est la même chose, il faut se qualifier, il faut jouer les quarts, les demies et la finale. La motivation des joueurs est également la même. Je pense que la CAN est très importante pour les joueurs, car elle sera scrutée par énormément de recruteurs, donc ils vont bénéficier d’une très grande visibilité », assure le technicien ibérique.

 

Match d’ouverture, premier match officiel pour l’Espagnol

 

Ce samedi 14 janvier, José Antonio Camacho disputera son premier match officiel sur le banc des Panthères, une rencontre qu’il a préparé au mieux face à un adversaire peu connu sur la scène du football africain. « A 24h du premier match, nous avons bien étudié la Guinée-Bissau. Aujourd’hui ce fut le dernier entraînement, maintenant on ne peut que se focaliser sur la rencontre qui nous attend. Il faut aussi qu’on tienne compte des attentes de notre public qui sera présent ce samedi. Notre objectif est clair, nous voulons aller chercher la victoire. Tout est déjà prêt en tout cas pour débuter la compétition », affirme l’Espagnol.

 

José Antonio Camacho est confiant, mais il rappelle qu’il faut toujours se méfier de ce premier match. « Lors de ces compétitions, le premier match est toujours le plus difficile à cause de l’ambiance autour de l’évènement. La Guinée-Bissau n’a rien à perdre, et beaucoup à y gagner, évidemment nous c’est tout le contraire. On doit se rendre compte que dès les premières minutes, on va rencontrer des difficultés. Pour que le match ne soit pas aussi difficile, on doit débuter la rencontre à fond pour que la Guinée-Bissau ne crée pas la surprise. Si les Bissau-Guinéens arrivent à créer une surprise, c’est qu’ils auront démontré sur le terrain qu’ils auront été meilleurs que nous, et on ne pourra pas se cacher derrière le fait que nous n’étions pas préparés », admet l’entraîneur du Gabon.

 

Pierre-Emerick Aubameyang, le joueur clé pour Camacho

 

Pour réussir son pari, l’entraîneur espagnol devra compter sur son attaquant star, Pierre-Emerick Aubameyang, qui devra prendre ses responsabilités. « Je pense que Pierre-Emerick Aubameyang fait partie des meilleurs joueurs du monde. Il est présent dans tous les classements que ce soit celui de la FIFA, ou celui de l’UEFA. C’est notre joueur référence. Le Gabon a de la chance d’avoir ce joueur dans son équipe. Toutes les équipes qui ont un joueur aussi important que lui, savent qu’ils sont décisifs. Tout comme un Lionel Messi à Barcelone, ou un Cristiano Ronaldo au Real Madrid ou avec le Portugal, Pierre-Emerick Aubameyang est également un joueur important au Borussia Dortmund, et il doit l’être également avec sa sélection. Il sera très compliqué pour les Gabonais d’arriver le plus loin possible dans la compétition sans un excellent Pierre-Emerick Aubameyang », souligne José Antonio Camacho.

 

L’Espagnol n’a d’ailleurs pas oublié de demander le soutien du public gabonais. « Le message est très clair pour le peuple gabonais. Les joueurs vont se donner à 100% lors des matches. J’espère que le public s’en rendra compte et qu’il sait que nous entrons sur le terrain pour gagner. On doit donner de l’espoir aux spectateurs et leur permettre de croire que c’est possible de vaincre. Nous tous, nous formerons une équipe forte », s’enthousiasme José Antonio Camacho.

 

Le pays hôte, le Gabon, affronte ce samedi 14 janvier la Guinée-Bissau lors du match d’ouverture de la CAN 2017, qui se déroule sur le sol gabonais au Stade de l'Amitié à Libreville.

Commentaires

Laisser votre commentaire

Les plus lues


Warning: mysql_fetch_array() expects parameter 1 to be resource, boolean given in /home/sporteli/public_html/inc.plus-lues.php on line 14

Aucune information disponible

PUB