Top infos


Warning: mysql_fetch_array() expects parameter 1 to be resource, boolean given in /home/sporteli/public_html/single.php on line 159
Aucune info pour le moment
Use your own screenshot.

   08-08-2017    Comments (0)

CAN 2019 / le Cameroun et la CAF : le bras de fer !

                                                                                                               Par Emilienne Ondo Ella

En 2015 lorsque le Maroc avait demandé le report de la CAN de quelques mois, en raison de la fièvre hémorragique ébola, la CAF dirigée par le Camerounais Issa Hayatou, à l’époque, avait dit niet. Puis avait cédé l’organisation, au pied levé, à la Guinée-Equatoriale, sans tenir compte du cas de force majeur évoqué par le Maroc.

 

 La CAF a récemment décidé de modifier le cahier de charge de la CAN 2019 confiée au Cameroun, en portant le nombre de pays participant à la phase finale à 24 au lieu de 16, à l’obligation de disposer de six stades pour abriter les matches de groupes au lieu de quatre ; une compétition plus longue de 45 jours contre 28. La période a également été modifiée et passe de janvier à juin.

De tous ces changements, le Cameroun aux yeux du nouveau président de la CAF, n’aurait rien à dire, mais seulement se soumettre, au risque de subir à son tour la loi de la CAF, qui consisterait à lui retirer l’évènement au profil d’un autre pays qui serait prêt. Il se murmure que ce serait le ou l’Algérie !

Du coup c’est une tension monte actuellement entre la Confédération Africaine de Football et le Cameroun pays désigné pour l’organisation de la CAN 2019. En effet,  samedi 05 août dernier, le président de la CAF disait publiquement, sans retenu, douter de la capacité du Cameroun à accueillir la compétition dans deux ans.  « Même à quatre équipes, le Cameroun n’est pas prêt».

C’est cette phrase lancée par le président de la CAF, Ahmad Ahmad, en séjour à Ouagadougou (Burkina-Faso) qui a mis le feu aux poudres. Le nouveau patron de la CAF qui, en disant crument les choses, porte le doute sur la capacité du pays des Lions Indomptables d’organiser de la prochaine CAN. Et comment en est-on arrivé ? Y aurait-il anguille sous roche ? C’est vai, dit-on que lorsqu’on ne veut plus de son chien, l’on l’accuse de rage. Le Malgache ne peut pas être plus clair sur cette sortie médiatique, qui traduirait une volonté à peine voilée de retirer cette phase finale au Cameroun ?

Voudrait-il faire payer au Cameroun le retrait de la récente CAN des Cadets à Madagascar du mois de mars dernier par Issa Hayatou, l’ancien président de la CAF, puis confiée au Gabon ? Autant d’interrogations pour chercher à comprendre le plan du Malgache pour la CAN 2019, qu’il aurait un certain mal à aller assister, avec à ses côtés son prédécesseur !

Si l’édition 2019 de la CAN a finalement lieu au Cameroun, cela voudrait dire qu’entre 2010 et 2020 la sous-région d’Afrique centrale aura abrité cinq éditions de la CAN (Angola 2010, Gabon/Guinée Equatoriale 2012, Guinée-Equatoriale 2015, Gabon 2017 et maintenant le Cameroun). Ce partage de biscuits par Issa Hayatou aux pays voisins à ses terres, semble-t-il n’aurait pas été du goût de certains, d’où cette sorte de levée de bouclier aujourd’hui, dont un président continental, sans us diplomatique, se serait fait le porte flambeau.

Mais la Fédération Camerounaise de football (FECAFOOT) qui a vu le coup arrivé, a immédiatement réagi, pour balayer du revers de la main les propos sans fondement du Malgache qui, selon Sidiki Tombi A Roko, président de la FECAFOOT,  sont en contradiction avec la réalité sur le terrain.

La FECAFOOT estime que les déclarations du président de la CAF ne sont pas conformes à la réalité, cela d’autant que « ces propos » sont « tenus avant même que la première mission d’inspection de la CAF, prévue du 20 au 28 août 2017, n’ait effectué le déplacement du Cameroun», relève notre confrère de RFI.

La FECAFOOT ne se prive pas de rappeler que « le Cameroun vient d’organiser, avec un succès indéniable, la Coupe d’Afrique des Nations féminine 2016» et a même « reçu les félicitations de la CAF »

Après avoir énuméré l’état des travaux lancés pour l’organisation de la CAN, la FECAFOOT, par la voix de son président « réaffirme solennellement que le Cameroun sera prêt pour l’organisation de la CAN 2019». Qu’en pense Ahmad Ahmad ? L’avenir nous le dira.

 

Commentaires

Laisser votre commentaire

Les plus lues


Warning: mysql_fetch_array() expects parameter 1 to be resource, boolean given in /home/sporteli/public_html/inc.plus-lues.php on line 14

Aucune information disponible

PUB